Thierry BUISSON

Parlons un peu de moi et de mon parcours « dessinistique ». J’ai commencé le dessin assez tôt en recopiant les personnages de bandes dessinées. c’était les dalton, lucky luke, mickey et sa bande etc. j’aimais me retrouver pendant des heures devant mon dessin et le voir évoluer.

Et puis, la révélation, la bande dessinée qui va me faire abandonner la couleur pour le noir et blanc. CONAN LE BARBARE, une BD dessinée par un italien, je crois, avec des dessins de paysages et de personnages géniaux, qui en plus de l’histoire, me faisaient plonger dans la vignette qui prenait parfois la moitié de la page. Celles-ci étaient très détaillées et expressives.

Nouveau tournant dans le dessin noir et blanc sur un livre qu’un ami me fait découvrir. Une bible devrais-je dire pour les amoureux de l’architecture et du Moyen-âge. Ecrit par VIOLLET LE DUC, il traite de ses travaux de restauration de divers monuments, des vêtements, des armures, des armes, du mobilier du Moyen-âge. Ce livre est illustré par lui même avec des dessins superbes.

Il ne m’en fallait pas plus pour associer le noir et blanc a l’architecture et tous les autres sujets que je croisais. Je suis parti dans le sud en 2003, ou je me suis mis a faire de la photo d’architecture, d’anciennes bâtisses ou bâtiments religieux que je décide de reproduire a l’encre de chine. Autodidacte, je me cherche puis trouve ma technique que je renouvelle sans cesse au fil de mes dessins. chacun d’eux a
fait appelle a un étude, une recherche sur le résultat voulu.

Je veux un rendu le plus vrai possible sans pour cela copier les gris des originaux mais le résultat doit être harmonieux et réaliste. suivant les sujets je continu a apprendre, et évoluer en m’adaptant a la photo.

En remerciant la Galerie Libre Est L’Art !

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close