Sophie Jourdain de Thieulloy

Née en 1964, elle peut découvrir l’art à travers celui de ses parents.

Son père est aquarelliste de talent, sa mère dessine, les deux émerveillent leurs six enfants de leurs images.

La maison déborde de livres d’art, Delacroix, Turner, Klimt, et Kandinsky et De Kooning et Frankenthaler seront les maîtres successifs de Sophie. Agrégée d’économie, elle est pourtant totalement autodidacte et fuit les cours, préférant puiser en elle, dans ses lectures, et dans les musées, les éléments qui construisent son art aujourd’hui. Est ce la façon dont elle perçoit les images du quotidien, des éclats de couleurs, l’expression des sentiments, la beauté du verre brisé, le chemin des fêlures, la transparence des murs de béton, qui explique son chemin vers la peinture abstraite ?

La sensualité de la peinture à l’huile, la joie de mélanger le vernis, la térébenthine, les couleurs, le délicat tranchant des couteaux, le son gratté sur la toile encore vierge, le fracas des couleurs liquides jeté sur ces toiles…

Citation de l’artiste : « Tout apprendre au fil des années, au fil du travail, au fil des doutes, au fil de la créativité. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mlle Léa Rime, Directrice de la Galerie Libre Est L’Art

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close